De A à Z : les définitions associées à nos termes techniques

  • Acier galvanisé

    Acier recouvert d'une couche de zinc (par un procédé de trempage à chaud ou de dépôt électrolytique) dans le but de le rendre plus résistant à la corrosion.

  • Acier inoxydable

    L'acier inoxydable contient au moins 10,5% de chrome. Une couche passive se forme en surface par combinaison du chrome et de l’humidité de l’air. Cette spécificité confère à l'acier inoxydable sa résistance à la corrosion.

  • Agencement Menuiserie

    Carrelets, portes, panneaux contreplaqué, bois profilés...Un grand nombre de produits bruts ou plus élaborés, répondant aux qualtiés esthétiques recherchées. Les essences et les finitions permettent de jouer avec les textures et les couleurs.

  • Aménagement extérieur

    Platelage, banc, abri de jardin, terrasse, garde-corps, poteaux, mur anti-bruit....Ces types d'aménagements sont soumis aux intempéries at au soleil, parfois au contact permanent de l'humidité du sol. Les bois doivent être issus d'essences présentant une excellente durabilité avec des connexions et fixations adpatées. pour une bonne stabilité.

  • Ancrage chimique

    Cheville dont l'accroche de la partie filetée se fait à l'aide du mélange d'un durcisseur et d'une résine.

  • Ancrage mécanique

    Cheville d'ancrage dont l'accroche au béton se fait mécaniquement

  • Anti-flambement

    Dispositif placé sur toutes les pièces comprimées dont l'élancement est trop important pour éviter le flambement.

  • Appentis

    Bâtiment à un versant de toit isolé ou accolé à un bâtiment plus haut.

  • Arbalétrier

    Pièce rampante d'une ferme de charpente, elle est solidarisée avec une extrémité de l'entrait et avec le sommet du poinçon. L'arbalétrier soutient les pannes intermédiaires.

  • Arêtier

    Fait partie de la croupe, pièce de bois dans une ferme d'arêtier, formant une arête saillante due à la rencontre de deux pans de toiture, relie l'entrait de la ferme d'arêtier au poinçon de la ferme de croupe.

  • Assemblage

    Désigne toute façon de solidarisation d'éléments rigides, de façon stable, ferme et durable. Un assemblage de bois ou de pièces métalliques peut être démontable ou au contraire définitif.

  • Assemblage bois sur bois

    Obtenu par la seule imbrication des pièces assemblées.

  • Assemblage mécanique

    Assemblage par l'intermédiaire de pointe, vis, rivet, boulon, broche, aiguille...

  • ATE

    L’ATE constitue la reconnaissance de l’aptitude à un usage prévu d’un produit destiné à être marqué CE. C’est une marque de conformité Européenne.

  • Auvent

    Petite toiture généralement placée au dessus d'un ouverture pour protéger des intempéries.

  • Bardage bois

    Le bardage est une peau du revêtement extérieur de façade, constitué d'éléments minces fixés mécaniquement sur une ossature. L'enveloppe remplit les fonctions de protection thermique, acoustique, d'étanchéité et assure la stabilité de la construction. Plusieurs solutions techniques de revêtement extérieur existe: lames de bois brut, bois composite, panneaux en bois, panneaux de fibres-composites, etc..

  • BBS (Bois Brut Sec)

    Pièce de bois massif obtenue par sciage de grumes. Cette pièce de bois a été séchée afin d'optimiser la stabilité dimensionnelle du produit, l'alléger, facliter son usinage et permettre son traitement éventuel. Ce produit n'a pas subi d'opération de rabotage et présente donc un aspect brut.

  • Béton fissuré

    Le béton est considéré comme fissuré. Lorsque la tension dans le béton est égale à oL + oR > 0.

  • Blochet

    Pièce de bois qui relie la jambe de force au mur ou à un poteau auquel est assemblé l’arbalétrier et supporte la sablière.

  • BMA (Bois massif Abouté)

    Pièce de bois obtenue par usinage et collage en bout de plusieurs pièces de bois massif (aboutage). Cette technique permet notamment d'éliminer les plus gros défauts du bois.

  • Bois lamellé-collé (BLC)

    Pièces de bois obtenues à partir de lamelles de bois massif abouté, empilées les unes sur les autres puis collées. Ce procédé permet de réaliser des poutres de très forte section pour franchir de grandes portées et des poteaux d'une grande stabilité.

  • BRS (Bois Raboté Sec)

    Pièce de bois massif obtenue par rabotage de BBS (Bois Brut Sec). Le rabotage permet une plus grande précision dans les usinages, dans les assemblages, ainsi qu'une manipulation plus agréable lors de la mise en oeuvre. Il permet aussi au bois d'obtenir une éventuelle finition.

  • Chanfreins

    Surface obtenue en cassant un angle vif.

  • Charges de service

    Les charges sont calculées à partir des valeurs caractéristiques données dans les ETA sur lesquelles des coefficients partiels de sécurité issus de l’ETAG001 ainsi qu’un coefficient partiel d’actions yf = 1,4.

  • Charges légères

    Elles concernent essentiellement les chevilles plastiques pour des valeurs de service inférieures ou égales à 200 daN ou 200 kg.

  • Charges lourdes

    Elles concernent essentiellement les chevilles métalliques et chimiques pour des valeurs de service supérieures à 1000 daN, 1000 kg ou 10kN.

  • Charges moyennes

    Elles concernent essentiellement les chevilles métalliques et chimiques pour des valeurs de service inférieures ou égales à 1000 daN, 1000 kg ou 10kN.

  • Chevêtre

    Pièce de bois servant à fermer une trémie de toiture ou de plancher et supportant des chevrons ou des solives.

  • Cheville femelle

    Cheville ne dépassant pas du support après la pose.

  • Cheville mâle

    Cheville dépassant du support après la pose.

  • Chevron

    Pièce de bois posée sur les pannes et supportant les liteaux ou voliges de couverture qui relie la panne sablière à la panne faîtière.

  • Chien Assis

    Lucarne dont la pente du toit est à l'inverse de celle des combles.

  • Clameaux

    Outils métallique en forme de u à deux pointes biseautées servant serrer deux pièces de bois entre elles momentanément afin de les assembler.

  • Classes d'emploi du bois

    La classe d'emploi du bois est fixé en fonction des caractéristiques de mise en oeuvre du produit et des contraintes extérieures.Les définitions des classes d'emploi sont destinées à catégoriser les situations d'humidification des bois en vue de maîtriser les dégradations fongiques induites.

  • Classes de durabilité du bois

    La durabilité du bois est la résistance des essences vis-à-vis des agents de dégradations biologiques (champignons lignivores, larves xylophages, termites).Chaque essence de bois possède une durabilité naturelle aux attaques biologiques.

  • Comble

    Superstructure d'un bâtiment, qui comprend sa charpente et sa couverture.

  • Contrefiche

    Pièce de bois dont l’extrémité est fixée à l'arbalétrier sous une panne et l'autre extrémité assemblée dans le poinçon.

  • Contreventement

    Ensemble de liens ou contrevents s'opposant à la déformation latérale d'une charpente ou d'une ossature quelconque. Pièces de bois ou panneaux servant à assurer la stabilité d'un ouvrage.

  • Corbeau

    Un corbeau est une pièce encastrée ou non dans le mur d’une construction, destinée à soutenir le linteau.

  • Corrosion

    La corrosion des métaux témoigne de leur tendance à revenir à leur état originel de minerais sous l’action des agents atmosphériques.

  • Couple de serrage

    Couple à appliquer à une cheville afin qu'elle travaille de façon optimal.

  • Couverture

    Ensemble des ouvrages et matériaux de revêtement qui assurent le "couvert" d'un édifice.

  • Croupe

    Extrémité d'une toiture à trois versants.

  • Documents Techniques Unifiés (DTU)

    Document édité par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), spécifique à chaque type d'ouvrage du bâtiment et qui réunit les règles de l'art dont le bien fondé est confirmé par l'expérience.

  • Dormant

    Ensemble des pièces fixes formant le pourtour d'une porte.

  • Echantignole

    Cale triangulaire supportant une panne fixé sur le dessus d' un arbalétrier.

  • Écharpe

    Pièce de bois disposée en biais, par ex. entre les traverses ou sablières d'une ossature de pan de bois, pour servir de décharge et de contreventement

  • Egout

    Ligne basse d'un versant de toiture.

  • Empannon

    Chevron de croupe posé sur les pannes de croupe relit la sablière à l'arêtier.

  • Enchevêtrure

    Assemblage des pièces de charpente d'un plancher en bois destiné à ménager un espace vide, ou trémie.

  • Enduit

    Mélange pâteux ou mortier avec lequel on recouvre une paroi de maçonnerie brute, appelée "support", en général pour lui donner une surface uniforme et plane.

  • Entaille

    Coupure de forme allongée avec enlèvement de matière (entaille d'assemblage).

  • Entrait

    Pièce de bois horizontale au bas de la ferme souvent moisée reliant les pieds d’arbalétriers le pied du poinçon et supportant les sablières.

  • Entrait retroussé

    Entrait remontée pour laisser le passage d'un comble habitable.

  • Entraxe

    Dimension entre deux axes.

  • Entretoises

    Pièce de bois raidissant les solives ou les pannes, sert à éviter le déversement de pannes ou solives.

  • Eurocode

    Les Eurocodes sont un ensemble de normes européennes de dimensionnement de structure et de génie civile.

  • Façade panneau

    Interrompue par les nez de planchers, interrompue ou non par les refends et poteaux.

  • Façade rideau

    Passe devant les nez de planchers, interrompue ou non par les refends et poteaux.

  • Façade semi-rideau

    Façade rideau à l'extérieur et façade panneau à l'intérieur.

  • Faîtage

    Arête la plus haute d'un toit formée par la rencontre de deux versants de toiture.

  • Ferme

    Ensemble porteur d'une charpente perpendiculaire à la façade d'un bâtiment.

  • Fermette

    Assemblage triangulé analogue à celui des fermes, mais plus léger, pré-fabriqué et livré prêt à poser, en travées rapprochés.

  • Ferrure

    Pièce métallique de ferrage et d'équipement des croisés, portes et volets : équerre de consolidation, organe de rotation et de condamnation.

  • Fixation mécanique

    Cheville d'ancrage dont l'accroche au béton se fait mécaniquement

  • Flache

    Inégalité, creux, dans l'équarrissage d'une pièce en bois ou en pierre.

  • Franchir

    Supporter des charges au-dessus d'un vide en les transmettant à des appuis généralement de part et d'autre.

  • Galvanisation à Chaud

    La Galvanisation à Chaud est un dépôt de zinc en fusion sur acier qui apporte une protection complète des pièces.

  • Gousset

    Pièce de contreplaqué de forme triangulaire servant à assembler des bois par clouage.

  • Isolation (thermique) par l'extérieur

    Couche isolante à l'extérieur des parois structurelles ; intégrée à un mur manteau.

  • Isolation statique

    Elle est composée par l'interposition de matériaux isolants inertes.

  • Isolation thermique

    Ensemble des techniques mises en œuvre pour limiter les déperditions calorifiques, c'est à dire ralentir les flux calorifiques allant de l'intérieur des locaux vers l'extérieur quand la température extérieure est inférieure à la température intérieure.

  • Jambe de force

    Pièce de bois inclinée qui soulage une poutre en réduisant sa portée.

  • Lamage

    Fait de lamer, défoncer une surface à l'aide d'une fraise ou une défonceuse.

  • Linteau

    Traverse reposant sur les jambages ou les corbeaux.

  • Liteaux

    Pièce de bois de petite section fixée sur les chevrons et recevant la couverture fixée par crochets (tuiles, ardoises etc…).

  • Lucarne

    Structure aménagé pour recevoir une fenêtre dans un comble habitable.

  • Membrures

    Eléments en bois rigide constitutifs d'une charpente.

  • Moises

    Pièces de bois jumelées parallèles entre elles enveloppant d'autres pièces pour les assemblées comme des arbalétriers, des jambes de force.

  • Mur-manteau

    Mur extérieur doublé par une paroi de briques apparentes, en ménageant une lame d'air d'environ 2 cm, avec ventilation haute et basse par absence de joints verticaux toutes les 3 briques.

  • Norme NF

    Elle remplace l'Avis Technique du CSTB et est attribuée à l'issue d'un contrôle qualité et de tests rigoureux. Ce certificat définit le cadre et les niveaux d'utilisation du produit fait l’objet d’un suivi régulier.

  • Oblong

    Dit d'un trou dont le diamètre est allongé.

  • Ouvrant

    Partie mobile d'un châssis de croisée, d'un bloc-porte, d'une trappe.

  • Pan de béton

    Ossature en béton armé obturée par un remplissage.

  • Pan de bois

    Ensemble des pièces de charpente formant l'ossature à claire-voie d'un mur porteur.

  • Pan de fer

    Mur en charpente métallique obturée par un remplissage.

  • Panne

    Poutre parallèle à l’égout d’un toit, offrant un support intermédiaire aux chevrons ou à la couverture.

  • Panne faitière

    Panne supérieure formant l'arête du toit appelé faîtage.

  • Panne sablière

    Panne placée a la base du comble directement sur le mur façade.

  • Panneau

    Matériau plan relativement mince, d’épaisseur uniforme et de superficie supérieure à celles des dalles ou des carreaux.

  • Panneau contreplaqué

    Panneau composé de plusieurs couches de placage superposées et collées entre elles. Les plis sont croisés et sont toujours en nombre impair. Son utilisation est très variée: emballage, construction, ameublement, décoration etc...

  • Panneau lourd

    Élément de mur préfabriqué (en béton armé).

  • Parquet

    Revêtement de sol composé d'éléments en bois ou à base de bois dont la couche formant le parement est en bois et présente en tout point une épaisseur minimale de 2,5 mm. On distingue 3 familles de parquets: les parquets en bois massifS, les parquets contrecollés et les autres parquets (en bois de bout ou lamelles sur chant).

  • Pignon

    Extrémité du bâtiment en bois ou maçonnerie équivalant à la ferme, soutenant les pannes et le faîtage d'une charpente.

  • Placage

    Fines feuilles de bois obtenues soit par tranchage, soit par déroulage.Les feuilles de placage sont destinées à être collées entre elles (contreplaqué) ou sur un support, le plus souvent en bois ou à base de bois (panneau), pour la création d'éléments de décoration intérieure.

  • Plafond

    Paroi horizontale supérieure apparente d'un local, d'un escalier, d'une pièce mansardée.

  • Plancher

    Paroi horizontale qui constitue le sol d'un étage de bâtiment. De façon générale, ses éléments constitutifs sont une ossature, un remplissage et un ouvrage plan.

  • Plancher bas

    Paroi horizontale dont la seule face supérieure donne sur un local chauffé.

  • Plancher haut

    Paroi horizontale dont seule la face inférieure donne sur un local chauffé. Un plancher sous combles non aménagé ou une toiture-terrasse sont, par exemple, des planchers hauts.

  • Platelage extérieur

    Revêtement de sol extérieur constitué soit de lames de platelages fixées directement sur un support, soit de lames de platelages fixées sur des lambourdes, reposant elles-mêmes sur un support.

  • Poinçon

    Pièce de bois verticale reliant les têtes d'arbalétriers, les contrefiches, le faîtage et les entraits.

  • Pont thermique

    Zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l'enveloppe d'un bâtiment, présente une moindre résistance thermique, du fait du phénomène de convergence-divergence des flux.

  • Poutraison

    Ensemble des poutres ou poutrelles qui composent l'ossature porteuse horizontale d'un plancher.

  • Poutre

    Longue pièce de bois, de métal ou de béton armé, de forte section, qui a pour fonction de reporter des charges vers des appuis.

  • Poutre en profilée

    Constituée d'une poutrelle métallique à profil normalisé.

  • Poutre treillis

    Poutre composée de deux membrures, haute et basse, solidarisées par des liens obliques.

  • Poutrelle

    Élément porteur longiforme, ou poutre de faible section.

  • Profondeur de perçage

    La profondeur de perçage doit être supérieure à la profondeur d’ancrage pour garantir une fixation optimale.

  • Profondeur d’ancrage

    La profondeur d’ancrage représente la distance entre la surface du support et sa partie basse.

  • Rampant

    Le rampant est la partie inclinée de la toiture.

  • Reprise de fers à béton

    Il s’agit de sceller des fers à béton dans du béton pour créer une continuité dans un ouvrage en béton armé.

  • Respirant

    Qualifie une paroi ou un revêtement qui ne font pas obstacle à la migration de la vapeur d'eau, et donc aux échanges hygroscopiques entre deux milieux distincts.

  • Sablière

    Pièce de bois placée en bas de pente supportant le pied des chevrons.

  • Serrage des chevilles

    Le serrage constitue la dernière opération de montage. Par application du couple de serrage (à l’aide d’une clé dynamométrique), on crée une précontrainte qui bloque l’élément à fixer contre le matériau support.

  • Shérardisation

    La shérardisation est un procédé thermochimique anticorrosion de diffusion et pénétration de zinc dans l'acier.

  • Solive

    Pièce de charpente en bois qui s’appuie sur les poutres ou sur les murs porteurs d’un bâtiment, et qui sert à en soutenir le plancher, le plafond ou le toit.

  • Stucture

    Réalisation de charpentes et/ou de constructions à ossature bois qui exigent des bois résistants, tout en étant légers à manipuler. Il peut s'agir de bois brut (BBS), de bois massifs rabotés secs (BRS), de bois massifs aboutés ou de bois lamellé-collé. Les bois reconstitués permettent nottamment d'obtenir des pièces de charpente de grandes dimensions et des poteaux d'une grande résistance. Tous les résineux peuvent être utilisés.

  • Tablier

    Plancher d'un pont, d'une passerelle.

  • Toiture

    Ensemble des parois couvrant un édifice et comprenant à la fois la peau étanche dite couverture et son support.

  • Toiture inclinée

    De pente supérieure à 5 % (support béton, acier) ou 15 % (support bois).

  • Toiture-terrasse

    De pente inférieure à 5 % (support béton, acier) ou 15 % (support bois).

  • Treillis

    Matériau constitué d'un quadrillage de fils assemblés en réseau maillé, pour servir de grillages de clôture, ou d'armature des bétons et enduits.

  • Trémie

    Ouverture dans une toiture ou un plancher, pour un passage de cheminée, un escalier, trappe etc…

  • Triangulation

    Utilisation du caractère indéformable du triangle comme principe de base de conception des éléments et structures des charpentes, ossatures, poutrelles, fermes...

  • Trou oblong

    Permet l'ajustage ou la dilatation entre pièces boulonnées.

  • Volige

    Planche de bois fixée sur les chevrons recevant la couverture fixée par clouage (ardoises, tuiles etc…).